Ces prochains jours, je vais…

large (1)

– étrenner ma nouvelle valise (rose)

-sans personne pour venir cette fois me chercher à l’aéroport (et aucune idée de comment rejoindre mon hôtel de l’aéroport)

-boire une WKD puis enchaîner avec plusieurs Jagerbomb

-le revoir

– finir la soirée dans une super boite de nuit jusque pas d’heure

-repenser à ce qu’il m’avait dit avant que je parte « quand tu reviendras, rien n’aura changé » alors que si, tout a changé…

-rencontrer plein de nouvelles personnes sans avoir peur du ridicule « I’m French ».

-me dire que ce qu’il y a bien en Écosse, c’est qu’on ne se fait pas la bise…

-porter une petite veste voire un petit pull (non je refuse de prendre un manteau d’hiver dans ma valise)

-me répéter en boucle que je ne suis pas seule, que j’ai la chance d’avoir des amies formidables

-manger un délicieux fish& chips, et peut-être me laisser enfin tenter par un vrai Scottish breakfast

-ne pas laisser une peur me pourrir mon week-end

-ne pas craindre de mourir de chaud

-avoir peur de me rendre compte que je n’ai pas fait le bon choix en partant d’ici…

-voir des hommes porter le kilt à presque chaque coin de rue…

-ne toujours pas savoir où je vais dormir samedi soir

-ni dimanche soir

-me réhabituer à cet accent si particulier et si lovely

-ne pas voir le temps passer et n’avoir aucune envie de rentrer en France

Bref, demain je retourne à Glasgow… Ascenseur émotionnel et week-end pas très reposant en vue. Rien d’organisé si ce n’est de voir un maximum les gens qui me manquent (et faire quelques restos, mais quand on me connait, on sait que je ne badine pas avec la nourriture!). +  L’Ecossais que j’appréhende de revoir car je ne sais à quoi m’attendre de sa part, il a bouleversé tous mes plans depuis quelques jours… Il a toujours été imprévisible, toujours été là où je ne l’attendais pas mais sur ce coup-ci, cela a l’effet de me laisser toute désemparée et de me faire sentir tellement vulnérable (les sentiments tousa toussa…) J’ai moins de 36heures pour cacher l’effet qu’il produit sur moi (pas facile face à des grands yeux bleus qui ont une facheuse tendance à lire en moi comme en un livre ouvert…) et me montrer maitresse de la situation…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s